Inscrivez-vous au webinaire des URPS franciliennes sur la prise en charge du covid long en ville !

Les Unions régionales des professionnels de santé d'Ile-de-France vous invite à participer à un webinaire sur la prise en charge par les professionnels de ville des patients souffrant de symptômes persistants de la Covid-19.  

 

Depuis février 2021, la Haute Autorité de Santé recommande une prise en charge pluridisciplinaire pour une majorité de patients souffrant de covid long et qui peuvent être suivi en soins primaires.  

 

  • Comment reconnaître un covid long ? 
  • Quelles sont les prises en charge possibles ? 
  • Quelles sont les ressources disponibles en Ile-de-France ? 

 

Pour répondre à ces questions, des représentants de plusieurs professions interviendront (médecin, masseur-kinésithérapeute, orthophoniste et infirmier). 

 

Pour participer à ce webinaire, merci de vous inscrire en remplissant le formulaire ci-dessous

SAVE  THE DATE : Soirée d'information sur l'illettrisme à destination des professionnels de santé libéraux franciliens

Mardi 16 novembre 2021 à 20h30

URPS Chirurgiens-dentistes IDF – 4, rue de Traktir 75 116 PARIS

 

***

 

Illettrisme : repérage et orientation

Quelle posture adopter par le professionnel de santé libéral ?

 

En France, environ 7% de la population âgée de 18 à 65 ans est en situation d’illettrisme [1], c’est-à-dire qu’elle n’a pas acquis une maîtrise suffisante de la lecture et de l’écriture, malgré une scolarisation.

Pour ces personnes, la fragilité des acquisitions des savoirs de base les empêche de s’informer et d’être autonome dans la vie mais également en matière de santé, car de nombreuses démarches nécessitent la mobilisation de compétences en lecture et écriture : connaître ses droits à la sécurité sociale, trouver un professionnel de santé, prendre rendez-vous, expliquer ses problèmes de santé à un professionnel, lire une ordonnance, accéder à des messages de prévention et les comprendre, etc.

 

Dès lors, il est plus difficile pour les personnes en situation d’illettrisme d’accéder aux soins, de se maintenir en bonne santé ou, lorsqu’elles sont malades, d’appréhender leur maladie et leur traitement. Pour cette population, le risque de rupture du parcours de soins voire de renonciation aux soins est majeur.

 

De leur côté, les professionnels de santé de ville peuvent se trouver démunis face à ces situations : comment prendre en compte cette situation dans la prise en charge ? Comment s’adapter ? Quelle attitude adopter ? Quels sont les signes de repérage ? Vers qui orienter ces personnes ?

 

Parce que tout professionnel de santé a été ou sera un jour confronté à un patient ne maitrisant pas suffisamment la lecture et l’écriture, et parce qu’il peut jouer un rôle dans la lutte contre l’illettrisme, il est important pour lui :

- de se sensibiliser à la question de l’illettrisme afin de mieux comprendre la réalité de ces personnes

- de s’informer sur les signes de repérage et les relais disponibles sur son territoire

- de partager son expérience

 

Pour mieux appréhender l’illettrisme et ses enjeux pour les professionnels de santé de ville, cette soirée sera co-animée par :

 

- Mme Magali DUSSOURD-DEPARIS, chargée de mission Illettrisme à la Fédération nationale des orthophonistes - M. Eric NEDELEC, Directeur Adjoint de l'Agence nationale de lutte contre l’illettrisme

 

Nombre de places limité, inscriptions obligatoires ! 

 

Découvrez l'atlas francilien des expérimentations Article 51 de l'ARS Ile-de-France

Introduit par l'article 51 de la loi de financement de la sécurité sociale d'avril 2018, le dispositif des expérimentations innovantes en santé s'inscrit dans le cadre d'une démarche de transformation de l'offre de santé et de ses modes de financement pour améliorer la pertinence et la qualité des prises en charge. Il permet aux acteurs de déroger aux règles de droit pour tester des organisations et des modèles de financement innovants. 

 

Trois ans après l'entrée en vigueur de ce dispositif expérimental, près de 200 sites franciliens sont concernés par l'une des 25 expérimentations autorisées. Cet atlas présente de façon synthétique l'ensemble des expérimentations en cours pour lesquelles au moins un site francilien est partie prenante, il ne mentionne que les expérimentations autorisées entre le 1er avril 2018 et le 1er avril 2021 et permet de localiser les sites d'expérimentation par département. 

Le contenu de Powr.io ne s’affiche pas du fait de vos paramètres des cookies actuels. Cliquez sur la politique d’utilisation des cookies (fonctionnels et marketing) pour accepter la politique d’utilisation des cookies de Powr.io et afficher le contenu. Pour plus d’informations, consultez la politique de confidentialité de Powr.io.

Découvrez le rapport d'activité 2020 de l'AIUF

Le contenu de Powr.io ne s’affiche pas du fait de vos paramètres des cookies actuels. Cliquez sur la politique d’utilisation des cookies (fonctionnels et marketing) pour accepter la politique d’utilisation des cookies de Powr.io et afficher le contenu. Pour plus d’informations, consultez la politique de confidentialité de Powr.io.

eJADES : l'association SPS propose des ateliers  en ligne de prévention en santé pour les étudiants et les professionnels de santé

Deux à trois soirs par semaine (de 19h à 20h), l'association SPS propose aux étudiants et aux professionnels de santé, des ateliers en ligne dédiés à la prévention en santé. Ces ateliers visent à : 

 

- Aider les étudiants et professionnels de santé à adopter des comportements plus favorables à la santé 

 

- Proposer des solutions concrètes et pratiques de prévention au travers d'ateliers et d'échanges 

 

La participation à ces ateliers est totalement gratuite et se fait à distance via le logiciel Zoom. 

Save the date : Journée d'ateliers dynamiques et d'échanges en santé le jeudi 18 mars

L'AIUF lance sa plateforme de partage de projets en santé !

L'AIUF vient tout juste de lancer une plateforme de partage d’initiatives en santé, en partenariat avec la société Hkind.

 

 

Cette plateforme vise à permettre aux acteurs de la santé franciliens de partager leurs initiatives et leurs projets, entre eux, et de se contacter directement pour travailler ensemble et développer de nouvelles coopérations.  

 

 

  • Pour les personnes qui postent leurs initiatives, le but est de gagner en visibilité
  • Pour les autres, cet outil permet de découvrir les projets en cours sur leur territoire

 

Pour publier un projet ou consulter les projets en cours sur on territoire, il suffit de créer un compte en quelques clics. 

COVID-19 - La vaccination est ouverte aux professionnels de santé libéraux de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités

Suite aux dernières annonces gouvernementales, le déploiement de la vaccination s'accélère, et les professionnels de santé, salariés comme libéraux, âgés de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités peuvent se faire vacciner contre la COVID-19. 

 

Dans chaque département francilien, des centres de vaccination sont déployés dans les hôpitaux. En ville, des centres de vaccination seront prochainement ouverts. 

 

La liste actualisée des centres de vaccination peut être consultée sur le site de l'ARS.

Communiqué de presse commun à l'ARS, l'Assurance maladie, les représentants des professionnels de santé et des patients :

 

COVID-19 : continuité des soins en ville, gardez le contact avec vos professionnels de santé !

 

L’ARS IDF, l’Assurance Maladie et les représentants des professionnels de santé et des patients souhaitent rappeler à la population francilienne l’importance de continuer à consulter un professionnel de santé, et notamment leur médecin pour tout problème de santé, suivi régulier de leur pathologie chronique, de leur grossesse, des vaccinations et en cas de doute ou de symptômes inhabituels.

 

Lors de la première vague de l’épidémie, et notamment pendant le confinement, les Franciliens ont diminué leur recours aux soins (-22% par rapport à 2019 pour les actes médicaux), malgré un recours accru aux téléconsultations. Le nombre de consultations médicales pour des soins relatifs à une affection de longue durée (ALD) avait en particulier diminué fortement (-19%) malgré un besoin important de suivi médical. Les mois d’été ont permis une reprise de l’activité, qui s’est à nouveau réduite au mois septembre.

La situation épidémique ne doit pas conduire à retarder, surseoir ou renoncer aux recours à son médecin traitant, à un spécialiste ou à tout autre professionnel de santé. La mise en place d’un couvre-feu en Île-de-France entre 21h et 6h autorise, au-delà de cette limite horaire, avec justificatif, les déplacements pour motif de santé.

Les cabinets sont ouverts et l’ensemble des possibilités de recours aux soins sont disponibles, en consultation au cabinet bien sûr, mais les professionnels de santé peuvent aussi proposer une consultation à distance par téléconsultation ou télé-soin. Les professionnels ont organisé leurs cabinets ou structures de soins de façon à accueillir les patients en toute sécurité et dans le respect des mesures « barrières ».

Face à l’inquiétude légitime des patients vis-à-vis de la situation épidémique, le maintien de leur suivi par les professionnels de santé est essentiel. Ils sont à même de leur donner une information fiable, de rassurer et de proposer aux patients les modalités de prise en charge les plus adaptées à leur situation.

Tous les motifs de recours doivent être maintenus : notamment les actes de prévention (vaccination, dépistage, …), les actes de suivi et les actes de soins ou de rééducation liés à tout problème de santé. Si toutes les catégories de populations sont concernées, ce message s’adresse particulièrement aux personnes fragiles, personnes âgées, malades chroniques, femmes enceintes et jeunes enfants.

Ségur de la santé : consultation en ligne

Dans le cadre du Ségur de la Santé, le Ministre des solidarités et de la santé, a annoncé une consultation dématérialisée à destination de l'ensemble des professionnels de santé. 

 

Ce questionnaire vise à recueillir des témoignages et retours d'expérience des professionnels de santé afin de tirer collectivement les leçons de la crise sanitaire et refonder le système de santé. 

 

Cette consultation est ouverte jusqu'au 22 juin, faîtes par de vos ressentis et retours expériences !

Soirée d'information pour les jeunes/futurs diplômés en orthoptie

Le 30 juin prochain, le Syndicat National Autonome des orthoptistes (SNAO) organise une soirée d'information à destination des jeunes/futurs diplômés afin de préparer l'entrée dans la vie professionnelle après le diplôme. Compte tenu de la situation sanitaire, cette réunion sera organisée à distance par visioconférence.

Inscription obligatoire avant le 24 juin en remplissant le bulletin de participation ci-dessous ! 

Télécharger
Soirée Info jeunes et futurs diplomes 20
Document Adobe Acrobat 172.9 KB

Le rapport d'activité 2019 est en ligne

Le contenu de Powr.io ne s’affiche pas du fait de vos paramètres des cookies actuels. Cliquez sur la politique d’utilisation des cookies (fonctionnels et marketing) pour accepter la politique d’utilisation des cookies de Powr.io et afficher le contenu. Pour plus d’informations, consultez la politique de confidentialité de Powr.io.

L'ARS Ile-de-France et la start-up en santé MedGo lancent #Renforts-Covid, une interface digitale qui permet à des étudiants, professionnels actifs ou retraités de venir en renfort des établissements de santé et médico-sociaux.

 

Grâce à l’application Medgo, les personnes qui se déclarent mobilisables vont proposer leurs services aux établissements qui en exprimeront le besoin. Objectif : mobiliser le maximum de renforts !

 

La lutte contre le COVID-19 mobilise l’ensemble des établissements de santé et leurs soignants. Les prochaines semaines seront déterminantes dans la lutte contre l’épidémie et les établissements devront faire face à un afflux important de patients – alors même que les activités de soin doivent continuer, dans tous les secteurs d’activité.

 

 

Devant l’urgence de la situation, l’ARS Ile-de-France lance un appel à la mobilisation, en suscitant l’engagement volontaire. Dès aujourd’hui, toute personne travaillant ou ayant travaillé dans le domaine de la santé peut s’inscrire sur la plateforme Renforts-Covid.fr pour venir en soutien des équipes en première ligne. Grâce à l’application mobile Medgo, les établissements de santé et médicaux sociaux pourront exprimer leurs besoins et avoir accès à leurs profils pour les mobiliser en renfort.

Vous êtes étudiant en kinésithérapie, maïeutique ou en soins infirmiers et souhaitez vous installez en Essonne après votre diplôme ?                                  Le Conseil départemental de l'Essonne vous propose une bourse d'études

L'association SPS - Soins aux professionnels en santé organise une soirée débat "Stop au mal être des soignants"

Création d'une Communauté Professionnelle Territoriale de Santé (CPTS) : l'ARS Ile-de-France et l'Assurance Maladie peuvent vous accompagner

Les professionnels de santé souhaitant créer une CPTS sur leur territoire peuvent bénéficier d'un appui administratif, méthodologique et financier. Cet accompagnement s'effectue dès l'élaboration du projet,  dans la phase d'amorçage, de coordination des professionnels de santé ou d'élaboration du projet de santé, afin que la CPTS se concrétise. 

Pour en bénéficier, tout professionnel peut prendre contact avec la Délégation départementale de l'ARS ou la Caisse Primaire d'Assurance Maladie de son département. 

L'ARS met également à la disposition des professionnels de santé, une carte interactive des CPTS en projet, en cours de constitution ou déjà constituées. 

L'ARS Ile-de-France lance un appel à innovateurs ouvert aux professionnels de santé libéraux !

Le rapport d'activité 2018 de l'AIUF est en ligne

Retrouver l'ensemble des réalisations menées par l'AIUF au cours de sa première année de fonctionnement. 

Bonne lecture ! 

Télécharger
Rapport d'activité 2018
Rapport d'activité 2018 VF.pdf
Document Adobe Acrobat 1.6 MB

6ème édition des Journées Nationales des Infirmiers Libéraux

Les 23 & 24 septembre prochain se tiendra la 6ème édition des Journées Nationales des Infirmiers Libéraux, à la Cité des sciences et de l'industrie de la Vilette. 

Deux journées de débats, d'information et d'échanges autour des sujets d'actualité qui sont au cœur des problématiques et de la pratique libérale

Journée d'information sur l'installation libérale des orthoptistes

Le vendredi 7 décembre, le Syndicat National Autonome des Orthoptistes (SNAO) organise une journée d'information sur l'installation libérale. Conçue pour accompagner les professionnels dans la construction de leur projet d'installation, vous y trouverez toutes les réponses à vos questions ! 

Pour de plus amples informations et vous inscrire à cette journée, consultez le site du SNAO. 

Intervention d'Yvan Tourjansky à l'occasion de la journée des pharmaciens adjoints, organisée par l'URPS Pharmaciens Ile-de-France

Le 5 novembre dernier, l'URPS Pharmaciens Ile-de-France a organisé la deuxième édition de la journée des pharmaciens adjoints, intitulée "Le pharmacien au cœur de l'équipe de soins : vers l'installation avec les nouvelles missions". 

A cette occasion, Yvan Tourjansky, Président de l'AIUF, est intervenu pour présenter l'association et les permanence locales d'aide à l'installation, ouvertes aux pharmaciens ayant un projet d'installation en tant que titulaire. 

De gauche à droite : Renaud Nadjahi (Président de l'URPS Pharmaciens Ile-de-France) et Yvan Tourjansky (Président de l'AIUF). 

Le 1er colloque de l’AIUF s’est tenu le 17 octobre dernier à Paris en présence du Directeur général de l'ARS Ile-de-France, merci à tous pour votre participation à cette soirée conviviale !

De gauche à droite, 2nd rang : Pierre OUANHNON (Directeur adjoint de l'Offre de Soins de l'ARS IDF), Jean-Jules MORTEO (URPS Infirmiers), Yvan TOURJANSKY (URPS kinés), Laurence VAYER (URPS Sages-femmes), Auréline ROUSSEAU (Directeur général de l'ARS IDF), Renaud NADJAHI (URPS Pharmaciens), Dr Caroline SUBERBIELLE (Conseillère médicale, ARS, IDF).

De gauche à droite, 1er rang : Anne-Sophie HADELER (URPS Orthophonistes), Bertrand AUPICON (URPS Pédicures-podologues), Véronique DISSAT (URPS orthoptistes), Jean-François CHABENAT (URPS Chirurgiens-dentistes) et Didier JAFFRE (Directeur de l'Offre de Soins de l'ARS IDF). 

 

Le 17 octobre dernier, l’Association Inter URPS francilienne (AIUF) a tenu son 1er colloque, en présence du Directeur général de l’Agence Régionale de Santé Ile-de-France et de nombreux élus des 8 Unions Régionales des Professionnels de Santé (URPS) investies dans l’AIUF.

 

La soirée a débuté par un discours d’Yvan Tourjansky, Président de l’AIUF, rappelant la volonté des 8 URPS de porter ensemble une interprofessionnalité au service des patients et de l’amélioration de leur parcours de soins. Une interprofessionnalité ambitieuse mais respectueuse de l’identité, des compétences et expertise propres à chaque profession, sans hiérarchie. Par ses actions, l’AIUF entend également défendre l’exercice libéral. Avec près de 40 000 professionnels de santé représentés, l’AIUF souhaite porter la voix de l’interprofessionnalité au sein des instances de démocratie sanitaires (CRSA, CTS, etc.) et dans les groupes de travail portant sur des enjeux de santé publique comme la prise en charge des soins non programmés. Ce premier colloque était également l’occasion pour le Président de l’AIUF de faire état du chemin parcouru avec l’embauche de deux chargées de mission, la création d’outils de communication (site internet, affiches et flyers) et le lancement des premières permanences locales d’aide à l’installation dans les départements franciliens.

 

Cette prise de parole s’est suivie d’une allocution d’Aurélien Rousseau, Directeur général de l’ARS Ile-de-France, réaffirmant le soutien de l’Agence et en particulier de la Direction de l’Offre de Soins, représentée par Didier Jaffre, son Directeur et Pierre Ouanhnon, son Directeur adjoint. Le Directeur général de l’ARS a rappelé le bon accueil reçu par le plan « Ma Santé 2022 » et invité les élus présents – de même que l’Agence – à se saisir de cette opportunité pour répondre aux enjeux de notre système de santé et mettre en place une interprofessionnalité forte et ambitieuse. Il a également souligné la pertinence du projet de l’AIUF au regard des grandes orientations définies dans le cadre de ce plan : favoriser le travail en commun des professionnels de santé ; accompagner la création de 1 000 Communautés Professionnelles Territoriales de Santé (CPTS) sur le territoire national ; déployer et adapter les outils numériques au service des professionnels de santé dans les territoires ; favoriser les stages en libéral ; faire du service sanitaire un moment de mise en œuvre de l’interprofessionnalité pour inculquer cette culture aux professionnels de santé dès leur formation initiale.

 

Les élus présents ont ensuite participé à un quizz visant à faire connaître l’AIUF et ses missions, puis ont été invités à participer à des ateliers thématiques dont l’objet était d’apporter aux élus et collaborateurs des URPS une meilleure appréhension de l’interprofessionnalité et des formes concrètes qu’elle peut prendre. Ainsi, deux groupes ont travaillé et réfléchi ensemble sur les dispositifs d’exercice coordonné, comme les Maisons de Santé Pluriprofessionnelles (MSP) et les Communautés Professionnelles Territoriales de Santé (CPTS). Quatre autres groupes se sont réunis pour réfléchir et envisager des prises en charges plus coordonnée sur des enjeux de santé publique particulièrement complexes (maintien à domicile et prévention de la perte d’autonomie chez la personne âgée, insuffisance cardiaque, accident vasculaire cérébral et périnatalité). 

 

 

 Ces échanges interprofessionnels d’une grande richesse ont permis à chacune de nos professions de partager son expérience, les particularités de leur profession et de mettre en lumière leur complémentarité. Ces échanges étaient également l’occasion de mieux cerner les attentes des élus des URPS vis-à-vis de l’AIUF dans la mise en œuvre de l’interprofessionnalité, et ont ouverts de nombreuses perspectives quant aux projets susceptibles d’être portés à l’avenir par l’association : organisation de temps d’échanges interprofessionnels sur des enjeux de santé publique spécifiques, création d’outils communs, information transversale des professionnels sur les dispositifs de coordination des soins comme les MSP ou CPTS, veille réglementaire, mise à disposition de témoignages de professionnels de santé expérimentant au quotidien l’exercice interprofessionnel et coordonné, etc. 

 

 

Un grand merci à l’ensemble des élus et collaborateurs des URPS pour leur participation ! 

 

 

L'AIUF lance les permanences locales d'aide à l'installation en Ile-de-France, inscrivez-vous dès maintenant !

Les élus AIUF rencontrent Christophe Devys, Directeur général de l'Agence Régionale de Santé d'Ile de France.

Le 21 décembre 2017, les URPS d'Ile-de-France se sont réunies pour créer l'association Inter URPS francilienne (l'AIUF).

A ce jour 8 URPS en sont membres : chirurgiens-dentistes, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, orthophonistes, orthoptistes, pédicures-podologues, pharmaciens et sages-femmes.

De gauche à droite : Yvan TOURJANSKY (Président de l'URPS Kinés IDF et Président de l'AIUF), Jean Jules MORTEO (Président de l'URPS Infirmiers et Vice-Président de l'AIUF), Véronique DISSAT (Présidente de l'URPS Orthoptistes et trésorière de l'AIUF), Christophe DEVYS (Directeur général de l'ARS IDF), Anne-Sophie HADELER (Présidente de l'URPS Orthophonistes, et Vice-présidente de l'AIUF), Pierre OUANHNON (Directeur adjoint de l'offre de soins de l'ARS IDF), Didier JAFFRE (Directeur de l'offre de soins de l'ARS IDF) et Jean-François CHABENAT (Président de l'URPS Chirurgiens-dentistes et Secrétaire général de l'AIUF).