Etat des lieux de la vaccination contre la grippe saisonnière chez les professionnels de santé libéraux franciliens

Inquiets de voir la vaccination contre la grippe saisonnière reculer, y compris chez les professionnels de santé libéraux, l'AIUF a choisi de s'associer avec la société Heroic Santé pour mener une enquête auprès des huit professions représentées au sein de l'association. Le projet vise à améliorer la couverture vaccinale des professionnels libéraux contre la grippe saisonnière, au moyen d'un questionnaire en ligne fondé sur une approche innovante issue des sciences humaines et sociales. 

 

Pour l'AIUF, l'objectif de cette enquête était triple : 

- réaliser un état des lieux de la vaccination contre la grippe saisonnière et mettre en évidence les motivations ou les freins à se faire vacciner 

- rappeler aux professionnels de santé quelques informations et données clés sur la grippe saisonnière et la vaccination pour ainsi vaincre quelques idées reçues 

- encourager les professionnels de santé à se faire vacciner et à promouvoir cette pratique auprès de leurs consœurs et confrères. 

 

Le questionnaire a été diffusé par email entre le 8 juin et le 16 juillet 2020 à près de 26 000 professionnels de santé libéraux. Au total, 1 670 professionnels ont répondu au questionnaire, soit un taux de réponse de 6,39%. 

 

Répartition des répondants par catégories professionnelles

Parmi les répondants à cette enquête, 65% (1 068 professionnels) étaient vaccinés contre la grippe saisonnière en 2019

 

Les professions de santé ayant le plus eu recours à la vaccination contre la grippe sont : 

- les pharmaciens (90% des répondants)

- les chirurgiens-dentistes (79% des répondants)

- les infirmiers (73% des répondants) 

 

A l'inverse, les orthoptistes (26% de vaccinés en 2019), les podologues (41%)  et les orthophonistes (49%) qui ont répondu ont moins recours à la vaccination contre la grippe saisonnière. Pour les orthophonistes et les orthoptistes, ce moindre recours peut s'expliquer par l'absence de prise en charge du vaccin par l'Assurance maladie. 

 

Pour les professionnels vaccinés, les ressorts de la vaccination sont principalement altruistes :

- 72% pour protéger les personnes fragiles 

- 69% pour sa propre protection 

- 67% pour protéger sa famille et son entourage 

- 58% dans le cadre de sa profession 

- 27% à cause d'antécédents 

 

Chez ces professionnels, l'épidémie de COVID-19 n'a pas eu d'incidence sur la décision de se faire vacciner à nouveau en 2020. Parmi les 65% de vaccinés en 2019, 99% d'entre eux s'engagent à le faire en 2020 et 43% acceptent même qu'on leur rappelle leurs engagements avant la campagne de vaccination. 

 

Parmi les professionnels ayant déclarés ne pas avoir été vaccinés en 2019, 37% s'engagent à le faire en 2020

 

Pour ces professionnels, les arguments les ayant convaincus sont les suivants : 

- 46% les rappels sur la grippe et la vaccination contenus dans le questionnaire 

- 21% les valeurs de leur profession 

- 17% les réponses à leurs questions concernant la grippe et la vaccination 

- 15% l'engagement des partenaires de l'enquête (les URPS franciliennes) 

 

Pour cette catégorie de répondants, l'épidémie de COVID-19 a eu une influence pour 68% d'entre eux

 

Parmi les 37% de répondants non vaccinés en 2019 et s'engageant à la faire en 2020, 45% acceptent qu'on leur rappelle leurs engagements avant la campagne de vaccination et 46% acceptent même d'être contactés à l'issue de la campagne pour évaluer leur mise en œuvre.  

 

Parmi les 35% de répondants non vaccinés en 2019, 63% ne se feront pas vacciner en 2020. 

 

Pour cette catégorie de répondants, l'avis d'experts et de scientifiques semblent être déterminants pour modifier leur comportement à l'égard de la vaccination antigrippale  : 

- 45% avoir des avis d'experts via un site 

- 25% des réunions d'informations scientifiques avec un expert 

- 12% des affiches informatives 

- 7% des vidéos informatives